mardi 19 septembre 2017

Vannerie bucolique


Peut-être vous arrive-t'il, lorsque vous vous promenez dans la nature, de ramasser divers végétaux que vous trouvez sympas et que vous pourriez utiliser en déco. Cependant, une fois rentrés chez vous, vous ne savez pas trop quoi en faire et finissez par les entreposer dans un coin !

Le livre "Vannerie bucolique" paru chez Terre Vivante, vous initie à l'art de créer avec la nature. Pour cela, il suffit simplement de partir vous promener avec un couteau ou un sécateur pour tout bagage. Et vous aurez le plaisir de revenir quelques heures plus tard avec, par exemple, un panier que vous aurez fabriqué au cours de votre balade avec des végétaux récoltés sur votre passage.

L'auteur du livre, une vannière passionnée, vous enseigne avec des explications simples et illustrées, comment tresser les végétaux mais aussi comment les reconnaître, les récolter, les préparer, les stocker, et au final les utiliser. 
A vous alors, de prélever dans la nature, le rouge cornouiller qui se marie si bien avec le vert du troène, le jonc doux et souple, la liane pendante du lierre, les aiguilles du pin, pour les transformer ensuite en nichoir, cabas du marché, plateau apéro, abat-jour, sac de plage, chapeau ...

Moi qui ne connaissais absolument rien à la vannerie sauvage, j'ai trouvé grâce à ce livre ludique et inspirant, de quoi m'occuper lors de mes sorties champêtres. Et en plus, j'ai appris à mieux connaître certains végétaux que je ne remarquais même pas. 
Ainsi, j'ai déjà prévu de commencer mon apprentissage de la vannerie en réalisant un nichoir pour les oiseaux de mon jardin et une boite de récolte pour mes plantes.
Je ne manquerai pas, bien sûr, de partager mes futures créations avec vous !

"Vannerie bucolique" de Patricia Brangeon
( Je récolte et je tresse les végétaux qui m'entourent)
chez Terre Vivante 

http://boutique.terrevivante.org/librairie-kiosque-presse






vendredi 15 septembre 2017

Le colibri de nos jardins

Peut-être avez vous déjà aperçu cet insecte vrombissant dans un coin de votre jardin ...


Facilement identifiable, celui que l'on surnomme "le colobri des jardins", a la particularité de voler très vite sans jamais se poser. 

Ceci lui permet de butiner un maximum de fleurs avec sa longue trompe rétractable ...


Cet hôte choisit les plantes les plus attirantes, comme la valériane, dont la floraison s'étale sur plusieurs mois. Ce qui donne l'occasion de pouvoir admirer longtemps cet insecte au comportement d'oiseau exotique. 

mardi 12 septembre 2017

La nature au jour le jour

Vous aimez la nature et aimeriez encore plus pouvoir la contempler chaque jour, où que vous soyez... Alors les nouveaux calendriers des Editions Terre Vivante sont faits pour vous !

Richement illustrés et surtout très pratiques, ces calendriers abordent différents thèmes comme "Les plantes qui soignent", "Les fruits et légumes au fil des mois" ou bien "Le potager bio".

J'ai vraiment apprécié celui consacré aux plantes qui soignent car il regorge de conseils et astuces pour soigner les bobos de saison en fabriquant soi-même ses soins naturels au fil des mois ...


J'y ai découvert toutes les vertus des plantes qui poussent spontanément dans la nature comme le pissenlit ou le bleuet. Et également celles des plantes cultivées dans nos jardins comme la rose ou la camomille romaine.

Ce calendrier explique sous quelle forme les utiliser et vous livre même des recettes de soins beauté, à base de plantes, faciles à réaliser. 

J'ai aussi adoré celui consacré au potager bio ...



Où j'ai retrouvé avec plaisir tous les hôtes de mon jardin : moineaux, mésanges, syrphes, bourdons..

Cet incontournable du jardinier est un véritable pense-bête qui vous rappelle mois par mois tous les gestes essentiels au potager avec en prime un calendrier lunaire pour planter sans "se planter" !

C'est sans conteste l'outil idéal pour que votre potager vive au rythme de la nature et des saisons.

Avec leurs illustrations vraiment magnifiques et leurs conseils très utiles, ces calendriers ont tout pour plaire aux amoureux de la nature et de l'univers du jardin !

http://boutique.terrevivante.org/librairie-kiosque-presse

mardi 5 septembre 2017

Le bal des Odonates

Ce jour-là, dans le Verdon, le spectacle était vraiment partout puisque nous étions en pleine saison de reproduction des libellules. 

Cela nous a permis de faire de merveilleuses et très colorées rencontres ...


S'immerger au plus près du peuple de l'eau permet d'entrer en douceur dans un monde fascinant.

Dans des coins secrets, parmi les herbes hautes, l'amour était partout ...


Les Demoiselles, qui sont plus sveltes que leurs cousines les libellules, pratiquent un accouplement de haute voltige ! Cela donne lieu à un bal de formes et de couleurs particulièrement esthétique. 

De leurs amours, naîtront ensuite des larves qui porteront le nom poétique de "Naïades". 


Escapade dans le Verdon

Aujourd'hui, je vous propose une escapade très nature dans le Verdon. Et surtout de découvrir les facettes les plus inattendues de cet endroit magique.

Le meilleur moyen d'être en parfaite osmose avec la nature, et l'élément majeur qui est l'eau, est bien entendu le canoë ...


Que ce soit dans les gorges ou bien sur les lacs, le canoë offre une liberté totale et permet de s'isoler dans des endroits idylliques, ceci même en haute saison. 

Pouvoir s'immerger dans l'eau délicieusement fraîche et transparente est toujours une expérience inoubliable. Surtout en pleine canicule !

Ici, le spectacle est autant sur l'eau que sous l'eau ...


Car les profondeurs sont peuplées de jardins extraordinaires ...


Où Dame Nature exprime toute sa créativité ...


Juste après, je vous entraine à la découverte des berges. Où nous rencontrerons ensemble un peuple extraordinaire !



mardi 29 août 2017

Les ailes d'or

Pendant quelques temps, nous avons eu un hôte de choix dans le jardin.

En effet, un magnifique Machaon est venu régulièrement profiter du nectar des valérianes sauvages ...


que ce solitaire très farouche avait l'air d'apprécier ...


Le Machaon, ou Porte-Queue, nous a offert de superbes vols planés caractéristiques de son espèce. On aurait dit à chaque fois des envolées d'or. 

Concours "L'animal est-il l'avenir de l'homme ?"


Vous l'aurez remarqué, je parle beaucoup d'animaux en ce moment dans ce blog. Ceux-ci sont tellement fascinants. Ils méritent plus que jamais que l'on s'intéresse à eux !

Il y a quelques temps, je vous avais parlé du livre "L'animal est-il l'avenir de l'homme ?" de Yolaine de la Bigne écrit en collaboration avec de grands experts de l'intelligence animale. 

J'avais vraiment adoré tous ces récits passionnants où j'avais pu apprendre plein de choses tout en partant à la rencontre d'animaux comme les bonobos ou les cétacés, mais aussi d'espèces plus familières. 


La lecture de ce livre m'avait confortée dans l'idée que nous devons à tout prix respecter ces êtres sentients qui ont tellement de choses à nous enseigner. Car ils sont des modèles de générosité, de solidarité, d'intelligence et de sagesse. 


Et comme j'aime partager mes bonnes lectures avec vous, je vous propose aujourd'hui de gagner un exemplaire de ce livre en partenariat avec les Editions Larousse !

Pour participer, il suffit de m'envoyer un mail avant la fin de la semaine. Un tirage au sort désignera celui ou celle qui découvrira à son tour l'univers de nos amis les animaux. 

Alors à vos claviers et bonne chance ; )











vendredi 25 août 2017

Un soir, à l'orée de la forêt

Le portrait du jour, c'est ce chevreuil rencontré un soir près de la forêt ...


Après que le soleil ait disparu derrière les montagnes, pour laisser peu à peu place à la pénombre, la forêt environnante a commencé à s'animer de multiples sons. C'était comme si une autre journée commençait. Celle de la faune sauvage...

Ce chevreuil a soudain surgit de son cocon, se mettant ainsi à découvert dans la clairière. 
Nous avons pu assister pendant de longues minutes à son repas. 

Puis l'animal a finit par nous remarquer et à poussé un long cri d'alerte qui a résonné dans toute la vallée. Ce qui créa une atmosphère encore plus particulière, tandis que la pénombre gagnait du terrain. 

Le chevreuil s'est élancé plusieurs fois vers la forêt tout en semblant hésiter. La tentation de nous observer à son tour était trop forte...

Puis il a finit, d'un saut très élégant, par disparaître entre les arbres.

Ce fut, une fois de plus, un instant plein de magie.

mardi 22 août 2017

L'envol

Pour cette reprise, je vous propose une touche d'élégance avec l'envol de ce Guêpier d'Europe ...


Ce migrateur au plumage multicolore est très présent en Provence à cette époque. Pouvoir l'observer est toujours un enchantement ...



Le Guêpier d'Europe n'est d'ailleurs pas du genre discret. Il se fait facilement remarquer lorsqu'il sort en bandes avec ses vocalises que l'on peut identifier de loin. Cependant, c'est un oiseau difficile à approcher qui prendra rapidement la fuite en vous gratifiant de magnifiques vols planés. 

Cet adepte des carrières, où il niche dans des cavités, se nourrit en priorité d'Hyménoptères qu'il capture en vol, d'où son nom de Guêpier. 

Même s'il n'est pas encore menacé, le Guêpier d'Europe voit son habitat de plus en plus réduit par les constructions humaines et est victime de la baisse des populations d'insectes liée à l'usage intensif des pesticides. 

Il est donc plus que jamais nécessaire de protéger ce superbe oiseau qui n'hésite pas à traverser la Méditerranée afin de s'installer quelques mois sous nos latitudes. 




lundi 31 juillet 2017

Nouvelles du monde sauvage

Les animaux de la forêt sont comme nous, ils profitent de la fraîcheur des soirées pour sortir. 

Ce soir là, c'est une renarde qui prenait du bon temps avec son renardeau dans un champ de lavandes en pleine floraison ...


Celui-ci était plutôt du genre agité et courait dans tous les sens.

La renarde semblait néanmoins apprécier la douceur des derniers rayons du soleil et en a même profité pour faire une sieste ...


Un peu plus tard, dans un autre champ, un lièvre est sorti de sa cachette pour nous observer ...


Cependant, chez les animaux de la forêt, la curiosité ne dure qu'un temps ...


En ce moment, le monde sauvage nous réserve à chaque fois des beaux moments d'émerveillement.




mardi 25 juillet 2017

Le lac des Sirènes

Voilà un lac de montagne qui mérite bien son nom. 

Situé à 2 390 m d'altitude, dans les Hautes-Alpes à Orcières, le lac des Sirènes ne manque jamais de charmer les randonneurs  ...


Ses eaux limpides et son torrent impétueux n'y sont pas pour rien ...


C'est aussi le point de départ, en amont du plateau de Rocherousse, pour découvrir plusieurs lacs d'altitude. Et ceci en seulement quelques heures.

Des lacs qui portent les noms évocateurs de lac Long, lac Profond, lacs Jumeaux ... jusqu'au lac des Estaris ...


Niché dans un décor minéral, à 2 560 m d'altitude, ce lac naturel est vraiment spectaculaire.

Sur ses rives, on peut même savourer l'eau des Alpes à sa source ...


Après la rando, cela fait du bien autant de fraîcheur !



mardi 18 juillet 2017

Instantanés des Ecrins

Retour à la montagne.

Après l'Ubaye et le Mercantour, je vous entraine à la découverte en images du parc National des Ecrins dans les Hautes-Alpes.

Ici, les panoramas sont prodigieux. Et les contrastes saisissants ...


C'est le pays de l'arnica dont c'est la pleine floraison en ce moment ...


et des lacs naturels qui scintillent comme des joyaux ...


Parfois, en altitude, un reste de neige s'invite dans le décor ...


Se détendre en marchant dedans, alors qu'il fait tellement chaud dans la vallée, est une expérience inoubliable.

mardi 11 juillet 2017

Les lavandes et les blés

Sur le plateau de Valensole, les lavandes et les blés composent de somptueux panoramas ...


aux perspectives savamment étudiées ...


Le jaune flamboyant des blés s'associe harmonieusement avec les couleurs apaisantes des lavandes. Ce qui donne un peu de fantaisie au romantisme ambiant. 

Nous pouvons sauver les abeilles !


La lavande a aussi pour particularité d'être mellifère. D'ailleurs, si vous vous promenez un jour dans un champ, vous ne manquerez pas de remarquer les nombreuses abeilles qui y butinent. Le miel de lavande a un goût différent des autres miels mais aussi de nombreuses vertus. Et surtout quel plaisir de pouvoir déguster le parfum de la Provence !

Aussi, sauvages ou domestiquées, les abeilles sont des bienfaitrices qu'il est urgent de sauver. Et ce n'est pas compliqué, il suffit juste d'un peu de volonté et de sagesse.

Bien entendu, on peut commencer par transformer son coin de verdure en refuge en y introduisant certains types de plantes, des abris, et en bannissant bien sûr tous les produits chimiques. Vous verrez peu à peu votre jardin se peupler de velours ronflants : que ce soit des abeilles, bourdons, osmies, mégachiles ou autres xylocopes que vous apprendrez rapidement à reconnaître.

Et si vous souhaitez poursuivre l'aventure plus loin, vous aurez peut-être envie d'y introduire une ou plusieurs ruches. Et ce n'est pas si compliqué que ça.
Le guide "Je veux une ruche !" de Patricia Beucher vous donne, à travers 50 leçons, tous les conseils pour installer, entretenir des ruches, et faire votre miel dans les règles. Cet ouvrage richement illustré et au ton décalé, a le mérite d'aller à l'essentiel avec beaucoup d'humour et d'expertise. Toutes les étapes sont abordées, depuis le choix et l'installation des ruches et des abeilles, jusqu'aux techniques simples pour tenter l'expérience sans se faire piquer. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de déguster votre propre miel, voire même d'utiliser votre propolis. Et surtout, vous pourrez contribuer à la sauvegarde des abeilles qui deviendront très vite vos meilleures amies. 

"Je veux une ruche !" de Patricia Beucher paru chez Larousse

http://www.editions-larousse.fr/

lundi 10 juillet 2017

Tous les parfums du monde



La lavande est réputée pour son odeur envoûtante. Cette plante emblématique des paysages de Provence est d'ailleurs la matière première de nombreux parfums. Mais saviez-vous que la lavande voit son avenir assombri par la propagation d'une maladie bactérienne et la mondialisation de sa production ? 

Partout dans le monde, la biodiversité des espèces végétales est en péril. Parmi ces espèces, les plantes odorantes. De nombreuses essences naturelles sont en passe aujourd'hui de disparaître ou de se dénaturer, et avec elles c'est le devenir des parfums du monde qui est menacé. 

La série documentaire "Tous les parfums du monde" met l'accent sur les moyens mis en oeuvre pour préserver ces précieuses richesses naturelles. Que ce soit la lavande fine de Provence, le santal de Nouvelle-Calédonie, la fève tonka du Vénézuela ou l'ylang-ylang des Comores, toutes ces essences ont pour point commun d'être en danger.
Autour de la préservation de ces ressources fragiles et uniques, des projets d'un genre nouveau se multiplient. Ils associent populations autochtones et grands noms de la parfumerie, connaissances ancestrales et expertise scientifique, exploitation durable et échanges équitables. 

Aussi, au travers des épisodes, la série éclaire une problématique commune à chaque végétal précieux : le risque de voir disparaître des odeurs originelles étroitement liées à notre mémoire mais aussi à notre histoire et à notre identité. A voir absolument...

"Tous les parfums du monde" série documentaire réalisée par Bruno Victor Pujebet, Xavier Lefèbvre, Alexis de Fabitski et Benoît Laborde chez ZED

Juste après l'orage

Une fois n'est pas coutume, nous sommes partis admirer les lavandes à Valensole juste après un violent orage.
J'avais envie de contrastes forts, de couleurs saturées, et de nuages aux courbes changeantes ... bien loin du traditionnel champ de lavandes sur fond d'azur.

Et surtout, la fraîcheur soudaine sur un plateau habitué aux températures extrêmes, nous a permis d'apprécier plus longtemps les magnifiques paysages ...


Les nuages, en laissant passer les premiers rayons du soleil, dessinaient des courbes aux teintes variées entre les rayons.

Plus loin, le violet des fleurs se faisait de plus en plus intense ...


et créait une ambiance presque irréelle.

Les solaires tournesols furent les premiers à capter la lumière ...


Chaque champ était une invitation à la flânerie ...


car, en plus, l'odeur naturellement camphrée de la lavande se trouvait sublimée par la pluie. 

mardi 4 juillet 2017

Au milieu des lavandes

L'ambiance du jour c'est cet immense champ de lavandes à Valensole ...


Et cette ancienne bergerie submergée par un véritable océan de fleurs ...


En Provence, c'est la pleine saison de la floraison des lavandes. Et donc, un peu partout, une explosion de couleurs et de senteurs. 

Ma cure de jus d'Aloé Vera

J'utilise depuis longtemps le gel d'aloé vera pour ma peau et notamment pour apaiser celle-ci après un coup de soleil. C'est d'ailleurs le remède le plus efficace. Mon gel d'aloé vera est devenu un incontournable de ma pharmacie !

Par contre, je connaissais moins les vertus de cette plante en usage interne.

Après avoir lu de nombreux témoignages concernant les cures de jus d'aloé vera, j'ai décidé de franchir le pas et de me lancer à mon tour. Pour cela, j'ai fait confiance à Pur Aloé, une entreprise spécialiste de l'aloé vera biologique qu'elle commercialise sous sa forme vivante et qui en plus est basée près de chez moi, en Provence.

J'ai apprécié le fait que l'entreprise soit très scrupuleuse sur le choix de ses produits et j'ai donc pu entamer ma cure en toute confiance...


Pourquoi une cure d'aloé vera ? Tout simplement parce que j'ai senti que mon corps avait besoin de se libérer de ses toxines : mauvaise digestion, teint brouillé, manque de tonus etc... Or, l'aloé vera en cure interne a la réputation de stimuler le système immunitaire mais aussi de réguler toutes les fonctions du corps humain comme la régénération cellulaire et l'élimination des déchets.

J'ai donc commencé à tester le jus à raison de deux cuillères à soupe diluées dans du jus d'orange tous les matins. Et contrairement à certains internautes, je n'ai pas eu d'effets secondaires au début de ma cure. Tout simplement parce que la marque Pur Aloé n'utilise pas de poudre ou de concentré pour sa fabrication et limite l'aloïne à un taux vraiment très bas.

J'ai également testé le produit sous forme de gel mais aussi de pulpe que j'ai mélangée à des smoothies à base de concombre et de jus de pomme...


Un véritable délice !

Au bout de plusieurs semaines, j'ai pu sentir les bénéfices de cette cure : teint plus éclatant, beaucoup plus de tonus et une sensation de légèreté que je n'avais pas avant. Ma cure d'aloé vera remplacera sans problème le jus de bouleau ou les ampoules à l'odeur infecte de radis noir à chaque changement de saison.

Et si vous passez du coté de Mane où se trouve le siège de l'entreprise Pur Aloé, n'hésitez pas à faire un tour dans leur superbe boutique. Vous pourrez faire le plein, sans vous ruiner, de produits à base de cette plante magique et visiter leur serre d'où vous repartirez peut-être avec votre propre plant. Car en plus l'aloé vera est une ornementale peu exigeante qui saura apporter une subtile touche d'exotisme à votre intérieur ou à votre balcon.

http://puraloe.com/



lundi 3 juillet 2017

En-Vau, la perle des calanques

Changement de décor.

Après la montagne, je vous entraine pour une excursion sur les rives de la méditerranée. Et plus précisément dans la plus belle des calanques des abords de Cassis.

Cet endroit de rêve, c'est En-Vau ...


Nichée au creux d'impressionnantes falaises ...


En-Vau offre un spectacle inoubliable avec ses eaux turquoises et ses galets blancs ...


Ici, on a l'impression d'être à des milliers de kilomètres ...


Et si, comme nous, vous avez une furieuse envie de plonger dans ces eaux limpides, En-Vau est une calanque qui se mérite. En effet, l'accès est plutôt difficile, ce qui permet de préserver cette nature à la fois sauvage et grandiose. 

Après une randonnée parfois périlleuse au départ de la presqu'île de Cassis où vous découvrirez tour à tour les calanques de Port Miou et de Port Pin, vous pourrez vous glisser avec délice dans les eaux fraîches de cet Eden. Se baigner au milieu des imposantes falaises est une expérience unique. Et surtout, je vous conseille d'en profiter pour admirer les superbes fonds sous-marins où les poissons sont légion. 

En tous cas, que ce soit en marchant ou en nageant, vous ne manquerez d'être éblouis par cette perle des calanques. 




mardi 27 juin 2017

Le lac du Lauzanier

On termine cette escapade en montagne avec l'un des plus beaux lacs d'altitude du parc national du Mercantour. 

Le lac du Lauzanier est un véritable joyau qui scintille au milieu d'un écrin de montagnes...


Situé à 2284 m d'altitude, il faut compter environ 3 heures de rando aller/retour pour pouvoir profiter de ses rives si accueillantes. 

Dès le parking en contre-bas, la montagne offre aux visiteurs ses plus beaux panoramas ...


La randonnée s'effectue au rythme des nombreux torrents dont certains se traversent à pied, pour un délicieux moment de fraîcheur ...


Le murmure omniprésent de l'eau et les sifflements des marmottes qui s'interpellent apportent un maximum de quiétude au lieu. 

Même si la fin de la randonnée est un peu plus difficile à cause des nombreuses marches taillées dans la roche, la découverte soudaine des eaux limpides du lac est un pur enchantement ...


Une fois sur place, une pause bucolique s'impose au milieu des fleurs de montagne et face à un panorama exceptionnel. Vous pouvez ainsi profiter d'un bon bol d'air pur et parfois de la visite des marmottes qui viennent boire sur les berges. 

La beauté du site attire de nombreux visiteurs, surtout que la randonnée est accessible à tous. Aussi, je conseille vivement d'y aller en dehors de la saison touristique si vous voulez savourer un inoubliable moment d'osmose avec la nature. 

lundi 19 juin 2017

Jeux de marmottes

Si vous observez les marmottes en montagne, vous constaterez que celles-ci sont très joueuses. 

Les marmottes passent le plus clair de leur temps à chahuter entre-elles ...


Puis à se réconcilier autour d'un bon repas ...


Elles aiment aussi jouer à cache-cache avec les randonneurs ...


Et prendre la pose tout en surveillant les alentours ...


Pleines d'énergie et parfois un peu cabochardes, les marmottes sont l'emblème de la montagne.